LA SOPHROLOGIE POURQUOI CA MARCHE

L’INTUITION CONFIRME PAR LA RAISON


A partir d’une intuition, Alphonso Caïcédo a mis au point la Sophrologie dans les années 1960 ; Depuis, grâce aux progrès fantastiques des Neurosciences et de la technique des PET scan, les recherches récentes ont confirmées l’effet réel sur le cerveau de la relaxation et des inductions positives.

 

LA RELAXATION ET LA DETENTE CONTRE LE STRESS

 

David Servan Schreiber, dans son livre « Guérir le stress et l’anxiété », en explique le processus : Lorsque l’Amygdale du cerveau est en hyper activité, le lobe frontal qui est la zone du raisonnement se met en veilleuse pour canaliser toute l’énergie vers le reflexe de survie.

 

Quand le stress est trop important, l’amygdale finit par enregistrer le danger comme permanent, ce qui a pour effet de mettre en sommeil le lobe préfrontal et l’hippocampe qui ne peuvent plus jouer leur rôle de discernement et de raisonnement.

 

Les mécanismes de défense tournent alors en permanence, ce qui entraine l’épuisement nerveux.

 

Suivent alors les troubles bien connus du stress : Fatigue, insomnie, dépression, baisse de l’immunité, effondrement psychologique, perte du raisonnement objectif.

 

Le Sophrologue amène son client à se relaxer, à se détendre, à lâcher prise. Les signaux de détente arrivent à l’amygdale qui enregistre que la situation n’est plus dangereuse. Elle diminue alors son activité, le lobe frontal se réactive et la personne peu, à nouveau, raisonner objectivement pour prendre des positions délibérément positives sur les situations.

 

LES SUGGESTION POSITIVES CONTRE LES SITUATIONS ANXIOGENES

 

L’anticipation des situations de vie par la visualisation en état sophronique permet incontestablement de modifier la réponse émotionnelle à ces situations en état réel.

 

Grâce au PET scan, on peut maintenant visualiser les aires cérébrales impliquées lorsque l’on demande à une personne de faire un mouvement.

 

Or, on s’est aperçu que si on demande à la même personne d’imaginer le même mouvement sans bouger, les mêmes aires cérébrales sont activées !

Partant du principe que le cerveau ne peut être en même temps stressé ET décontracté, le Sophrologue peut demander à son client de visualiser de façon sereine une situation habituellement anxiogène dans un état de détente et de relaxation propre à l’état sophro liminal.

 

Si on fait référence à la « théorie du frayage », théorie qui explique que l’activation neuronale du cerveau, pour une tache identique, emprunte prioritairement des chemins déjà activés, on peut penser que lors de la réalisation d’une situation réelle, le cerveau empruntera les circuits déjà activés qui correspondent à ceux de la visualisation précédemment effectué pendant les séances de Sophrologie, ainsi que l’état émotionnel qui y est lié.

 

Ces séances sont particulièrement efficaces pour préparer des personnes à des confrontations ou à des situations anxiogènes telles que : préparation à des examens, à des entretiens, à des prises de paroles en public ect…

Pour être efficace ces exercices doivent être « ancrés » par répétition.

3, Bvd Eugène Riffault

41000 BLOIS

06.89.19.11.72

 

contact@patrick-goupy.fr

 

formulaire de contact

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Hypnose, EMDR-DSBA, Biofeedback et Sophrologie, psychothérapies integratives