RETOUR VERS

Jean-Martin Charcot

Hysterie de Charcot

 

Le neurologue français Jean - Martin Charcot avait découvert que certains patients qui montraient, en apparence, des troubles neurologiques (paralysie, cécité, épilepsie) ne présentaient en fait aucun dommage cérébral ou nerveux pouvant expliquer leurs symptômes.

Bien que les patients n'aient pas de contrôle conscient sur leurs symptômes, certains étaient temporairement guéris par "hypnose", conduisant Charcot à penser que l'inconscient bloquait l'accès aux autres fonctions du cerveau.

Deux des étudiants de Charcot ont élargis son concept. Tout d'abord Pierre Janet a suggéré que le mental pouvait "dissocier" ou "compartimenter" ses divers fonctions, puis Sigmund Freud, que les souvenirs traumatisants sont transformés en symptômes physique (principe de somatisation) afin d'être refoulés du mental conscient. Bien qu'i y ait encore relativement peu de preuve de la responsabilité du refoulement freudien, l'idée que les symptômes médicaux aussi graves que la cécité et la paralysie peuvent être causés par l'inconscient  est maintenant très largement accepté.

 

 

 

 

sources : 3 minutes pour comprendre les 50 plus grandes théories en psychologie de Christian Jarret aux éditions "Le courrier du livre"

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Hypnose, EMDR-DMS, Biofeedback et Sophrologie, psychothérapies integratives